Pour en savoir plus sur les prestations et parler de votre projet :

Réserver un entretien avec moi

Mais d’abord, qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur et pourquoi il faut le dépasser ?

Le syndrome de l’imposteur, c’est un sentiment d’illégitimité que l’on ressent face à un domaine de compétence. C’est un sentiment que traversent la plupart des créatifs débutants, surtout s’ils sont autodidactes puisqu’ils n’ont pas suffisamment été validés par un diplôme ou une autorité extérieure. (Lire la définition Wikipédia).

Les personnes qui ont le syndrome de l’imposteur se posent beaucoup de questions avant de réussir à poser une action concrète pour avancer dans leur projet, elles vont tergiverser, changer d’idée, avoir des scrupules, être perfectionniste… Bref, elles vont essayer de gagner du temps avant de se confronter réellement au jugement de leur marché. C’est donc avant tout, un manque de confiance en soi. Cela, peut-être est un frein énorme à la réalisation d’un projet voir, pour certaines personnes être paralysant. Ce qui est fort dommage car dans la plupart des cas, ces peurs sont irrationnelles et n’ont rien à voir avec le niveau réel de compétences, c’est une perte de temps qui peut être préjudiciable sur certains secteurs comme le numérique qui évoluent de plus en plus vite.

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur et se sentir légitime ?

J’ai commencé à travailler en tant que graphiste sur des plateformes de freelance malgré le syndrome de l’imposteur en me faisant la promesse que je ne laisserai jamais un client insatisfait. Non seulement mes clients étaient satisfaits mais ils me recommandaient et revenaient vers moi pour d’autres projets. En quelques semaines, j’ai gagné la confiance qui me manquait. J’ai tout simplement conquis la légitimité de faire mon métier grâce à la satisfaction de mes clients.  Pour en savoir plus sur mon parcours, consultez la page à propos.

Le chemin le plus court et le plus efficace pour vaincre le syndrome de l’imposteur selon mon expérience est d’obtenir la validation de son travail : soit en se jetant à l’eau et en trouvant un moyen rapide de proposer son travail sur son marché pour avoir des retours clients, soit en trouvant un mentor qui a l’autorité et l’expertise d’apprécier vos compétences.

Le chemin le plus efficace pour vaincre le syndrome de l’imposteur est d’obtenir la validation de son travail de la part de ses clients ou d’un expert dans son domaine.

Cela n’empêche pas bien sûr de se perfectionner et de continuer à se former tout au long de sa vie professionnelle.

Conclusion :

Le syndrome de l’imposteur est un frein psychologique qui trouve sa source dans le manque de validation et donc le manque de confiance en ses capacités. Il peut être une entrave à la libération de son potentiel et à la réalisation de nos projets. Une solution efficace consiste à chercher cette validation auprès de ses clients ou d’un mentor expérimenté de votre domaine.

 

Syndrome de l’imposteur : comment conquérir sa légitimité ?

23 juin 2018

Il m’arrive souvent de discuter avec des personnes qui ont des projets d’entreprenariat et rêvent de devenir indépendantes. Pourtant, certaines personnes semblent rester bloquées au stade de l’idée qu’elles ont du mal à matérialiser dans un vrai projet. Le syndrome de l’imposteur est un frein psychologique que je connais bien pour y avoir été moi-même confronté. Dans cet article, je vais partager avec vous la solution pourtant simple mais qui pour moi a tout changé radicalement.

Alexandra

Partager ce site :